• Ainsi soit-il ...

    En Belgique nous avons ce qu'on appelle les Fabriques d'Eglises

    Ce sont les communes qui prennent en charge l'entretien des édifices religieux catho­liques, protestants, israélites et anglicans situés sur le territoire de la commune et les frais liés à l'exercice du culte (par exemple pour une église catholique, seront le pain d'autel, le vin, l'éclairage, le chauffage, le nettoyage, l'achat et le blanchiment de linge, l'achat de meubles). La commune doit également assumer les frais de logement des mi­nistres des cultes.

     

    Cette coutume existe depuis la loi commu­nale votée en 1836 et la loi sur le « Temporel des cultes » de 1870. Des dispositions héritées du régime napoléonien...Une fois de plus. Vieille coutume qui oblige encore le citoyen en 2014 à payer pour un culte auquel il n’adhère peut-être même pas.

     

    A l'heure où nos communes s'unissent autour d'une même église par manque de curé, mais aussi par manque de fidèles, il est temps que nos 6 gouvernements réfléchissent à la suppression de ces frais communaux, frais qui pèsent lourds dans les poches des citoyens. En ces temps de crise, c'est inadmissible.

     

    ROME est riche. Que ROME finance ses églises en Europe si elle veut garder ses édifices et son culte. De plus, les pratiquants pourraient eux-aussi payer une taxe d'église afin de remplir les caisses servant à ces fameuses "fabriques d'églises"

    Le Vatican n'est pas membre de l'Union Européenne, mais tous les européens sans exception, doivent s'acquitter d'une taxe alors que beaucoup n'en n'ont que faire puisque n'étant pas pratiquant.

    EN 2011 le budget du Vatican s'élève à 245 millions d'euros. N'oublions pas que le tourisme au Vatican apporte pas mal d'argent aussi à Rome. Le Vatican est l’état le plus riche du monde !!!

     

    En Allemagne, il existe une "Kirschensteuer" (taxe d'église). Celle-ci est reprise sur une carte (Lohnsteuerkarte) qui contient tous les renseignements nécessaires au fisc, pour soustraire du salaire les taxes et impôts qui incombent au citoyen allemand. Mais tous les allemands ne payent pas cette taxe d'église. Il faut être membre d'un culte pour payer. Ce qui implique donc que ce ne sont que ces membres qui payent les fabriques d'églises.

     

    En soit, ce système se retrouve un peu sur nos cartes d'identités et de mutuelles, via la puce. A la différence, c'est que cette puce ne donne pas les informations sur nos statuts d'impositions.

     

    Personnellement, n'étant pas pratiquante, je serais pour un système d'adhésion qui serait uniquement payé par ceux et celles qui se disent faire partie du culte auquel ils adhèrent. Comme quand on paye un syndicat.

     

    Je ne vais pas à l’église car je ne suis pas pratiquante. Je ne suis donc pas d'accord que mes impôts servent entre autre à payer les frais liés à celle-ci.

     

    Une imposition abusive et qui va à l'encontre de mes droits individuels.

     

    En allemand

    http://de.wikipedia.org/wiki/Kirchensteuer

    Tous les Allemands ne payent pas cette taxe ! C'est la "Lohnsteuerkarte" qui indique si oui ou non vous êtes taxable.

     

    En français

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Kirchensteuer

     

    Vatican-City-1.jpg